L’organisation de l’Artillerie > L’organisation pour l’observation, la reconnaissance et le tir- 1918 >
01 - Les systèmes de coordonnées de circonstance
 

Retour

Avant-propos :

Cet article a pour but d’apporter une assistance aux personnes qui ont hérité de calepins de leurs aïeuls (artilleurs) où sont décrits les travaux topographiques effectués pendant la guerre. Il est rédigé avec le concours d’un ancien officier géographe : le Chef d’escadron (R) Pierre-Philippe BARILLER. Ainsi il répond aux attentes du Colonel (er) Hubert TASSEL, chasseur alpin passionné par les ouvrages fortifiés de la vallée de l’Ubaye, qui tente actuellement de clarifier les notes prises par son oncle Jean Larzillière, servant au 8è Régiment d’artillerie en 1939-40. On peut supposer que d’autres personnes pourraient être intéressées par les informations qui suivent...
Général (2s) Jean Pierre BARILLER - créateur de ce site.

Les systèmes de coordonnées de circonstance.

Le Manuel de l’orienteur de 1918 présente l’avantage d’expliquer clairement la façon dont était perçue le besoin topographique au début du XXè siècle.

Depuis les choix de systèmes de projection ont évolué pour obtenir toujours plus de précision, celle exigée par des armements de plus en plus sophistiqués qui requièrent jusqu’à la précision métrique. Après le système Bonne, c’est la projection Lambert qui s’impose dès 1915. Ce dernier système va perdurer, avec des aménagements adaptés à chaque zone du territoire, selon les lieux et la nature des conflits. Puis selon les alliances entre états, il convient d’agir tous ensemble dans un système cohérent et d’en conserver son côté confidentiel vis à vis des adversaires.

Cette problématique est bien expliquée dans l’article suivant, qui traite des évolutions des systèmes géodésiques au profit de l’artillerie :

https://wikimaginot.eu/V70_glossaire_detail.php ?id=1000662.

Dans le cas concret expliqué en avant-propos, on découvre un système Lambert adapté à la zone de conflit de la 1ère GM et au début de la seconde : la zone dite "Nord de Guerre" (NGZ).

Il vous est alors proposé la façon de convertir les coordonnées élaborées pour les besoins des combats dans la zone nord-est de la France pendant la 1ère GM ; "à partir... du consortium EPSG qui recense les systèmes géodésiques". Ainsi le Nord de Guerre (NGZ) est codifié "epsg:27500".

Il existe un site web qui permet de transformer ces coordonnées dans le système actuel (WGS84) et de visualiser les lieux par leurs coordonnées NGZ.

La transformation :

Du système NGZ => en WGS84 ( c’est le système de référence en cours - en 2019- qui est aussi celui du GPS [1]) :

https://epsg.io/transform#s_srs=27500&t_srs=4326

La visualisation :

Sur carte établie en NGZ :

https://epsg.io/map#srs=27500&x=450756.191851&y=257743.268040&z=11&layer=streets

[1] Ground positionning system par satellites


____________

Base documentaire des Artilleurs