Biographie du général Alain VIGREUX

Retour

(JPG)

Alain Vigreux entre dans la carrière militaire en suivant le cursus de formation des élèves officiers de réserve, du 1er novembre 1969 au 31 janvier 1970, à l’Ecole d’Application de l’Artillerie (EAA) à Châlons-sur-Marne. A l’issue, il est affecté à la 1ère batterie de l’EAA. Il est nommé sous-lieutenant de réserve le 1er février 1970.

Du 1er novembre 1970 au 31 août 1972, il sert au 40ème régiment d’artillerie à Suippes. Nommé lieutenant de réserve le 1er février 1972, il est retenu pour suivre le stage d’épreuves à l’EAA au sein de la 27ème promotion des officiers élèves d’active du 1er septembre 1972 au 31 juillet 1973. Puis il revient au 40ème régiment d’artillerie à Suippes, où il servira jusqu’au 31 août 1977, comme officier de tir puis chef de section RATAC. Il est nommé lieutenant d’active en octobre 1975.

Il suit alors un cycle de deux années d’enseignement supérieur conduisant à un DUT en Informatique à Grenoble, dans le cadre du diplôme technique Informatique qu’il acquiert en juillet 1979.

Aussitôt affecté à l’Ecole de Défense NBC de l’armée de terre (EDNBCAT) à Grenoble, il est nommé capitaine le 1er octobre 1979. Il est alors officier adjoint au commandant du groupement, pendant une année ; puis il prend le commandement d’une unité élémentaire jusqu’au 30 août 1982.

Il entreprend aussitôt le cursus du brevet technique de l’enseignement militaire supérieur, en suivant pendant deux années une scolarité pour l’obtention du MIAGE à Grenoble, où il est nommé chef d’escadron le 1er octobre 1984, puis en intégrant à l’Ecole Supérieure de Guerre au sein de la 98ème promotion.

Il est affecté à l’Etat-Major de l’Armée de Terre (EMAT), comme chef de grand projet informatique, à la Section de Réalisation Informatique (SRI), pendant quatre ans, jusqu’au 26 juillet 1989, après avoir été nommé lieutenant-colonel le 1er octobre 1988.

Il est commandant en second du 4ème régiment d’artillerie, équipé de missiles nucléaires PLUTON, à Laon-Couvron, jusqu’au 30 juin 1991.

Il rejoint l’Etat-Major des Armées (EMA) à Paris, où il est en charge de la sécurité et de la planification des transports des éléments d’armes nucléaires du 1er juillet 1991 au 20 juin 1993.

Il est alors désigné pour commander le 32ème régiment d’artillerie à Oberhoffen du 1er juillet 1993 au 30 juin 1995. Il est nommé colonel le 1er décembre 1994.

Il est à nouveau affecté à l’EMAT à Paris pour une durée de cinq années où il servira d’abord comme chef de section et comme adjoint au Bureau Management des Systèmes d’Information (BMSI), puis comme chef du Bureau Programmes et Systèmes d’Information jusqu’en juin 2000. Il effectue deux courts séjours en Ex-Yougoslavie dans le cadre de son domaine de spécialité.

Puis il est le directeur du Centre d’Etudes et de Réalisation des Systèmes d’Information de l’Armée de Terre (CERSIAT) au Kremlin-Bicêtre du 1er juillet 2000 au 30 juin 2002.

Enfin, en juillet 2002, il rejoint l’EAA en qualité de Colonel Adjoint au Général Commandant l’EAA, à Draguignan, poste qu’il tiendra jusqu’à son admission dans la deuxième section des officiers généraux, comme Général de Brigade, après six mois d’attribution de l’échelon exceptionnel des colonels, le 1er juin 2005.

Le général Alain Vigreux est officier de la Légion d’Honneur, chevalier de l’Ordre National du Mérite. Il a la médaille commémorative TOE ex Yougoslavie avec Médaille OTAN .

Il est marié et père de deux enfants.


Forum