Nouvelles des Amicales de la FNA

Nouvelles des Amicales de la FNA

Par FNA
24 janvier 2015

Amicale des Anciens du 35e RAP et de l’Artillerie Parachutiste

Bulletin n° 119 Janvier 2015

1 - Mot du Président : Le colonel Delaval en évoquant les mauvaises nouvelles de la fin de l’année 2014, incite tous les parachutistes à resserrer les rangs et présente ses vœux pour la nouvelle année aux camarades parachutistes de l’Amicale à leurs familles, ainsi qu’à ceux et celles du Régiment.

2 - Mot du Chef de Corps : Le Colonel Durieux fait le bilan de l’année 2014 évoquant, la réorganisation du dispositif de troupes françaises en bande sahélo saharienne et les évènements du 7 janvier. Il rappelle la menace djihadiste qui a poussé les autorités politiques à confier aux armées la protection de sites sensibles. Les artilleurs parachutistes ont remarquablement répondus à chacune de ces interventions. Pour 2015 il invite ses parachutistes de continuer à être plus que jamais prêt à l’engagement. Le Colonel Durieux fait l’éloge d’un de ses grands prédécesseurs disparu, le Colonel Faulle, chef de corps du 35e RAP de 1969 à 1971 en incitant à poursuivre la route dans la voie qu’il a tracée dans l’espoir d’être digne de son héritage.

Mise au point : Le Président Delaval et le Colonel Durieux font le point au sujet du décès du Brigadier- chef Paehai, victime d’une lâche agression en Guyane où il se trouvait projeté avec la 4ème batterie. Le Régiment a fait tout ce qu’il y avait à faire afin de gérer ce drame. Les quelques mots de mise au point rétablissent certaines vérités sur le sujet afin de relativiser les points de vue d’une presse parfois trop polémique.

La 4ème batterie sol-air en Guyane : les artilleurs sol-air ont parfaitement conduit leur mission aux ordres du Capitaine GAUSSERES au sein du 3e Régiment Etranger d’Infanterie. Ils ont dans le cadre de la mission TITAN assuré la protection du site du Centre Spatial Guyanais à l’occasion de sept lancements de fusées ARIANE et SOYOUZ, mais aussi à la mission HARPIE, traquant clandestins et orpailleurs dans le cadre de patrouilles avec la gendarmerie. Certains ont suivi (1ère section) un stage d’aguerrissement au Centre d’Entrainement en Forêt Equatoriale.

Célébration de la Sainte Barbe à Tarbes, le jeudi 4 décembre 2014. L’office religieux a eu lieu à la Chapelle Saint Michel en début d’après midi. Contrairement aux habitudes la prise d’armes s’est déroulée en nocturne aux ordres du Colonel Durieux. Le chef de corps et le président de l’Amicale ont déposé une gerbe pour rendre hommage à tous les anciens qui ont donné leur vie pour sauvegarder nos valeurs. La prise d’arme s’est poursuivie par une remise de décoration, valeur militaire avec étoile de bronze aux capitaines Espinoza, Montfort et Bidel, au lieutenant Perot et au brigadier-chef Benedetti ; trois médailles d’or de la Défense Nationale avec étoile de bronze au lieutenant Dall’Orso, au brigadier-chef Fontaine et au brigadier Zabatta. La cérémonie s’est poursuivie par l’intronisation de Monsieur Philippe Dintrans comme artilleur d’honneur, instaurant Philippe Dintrans parrain du régiment. La soirée s’est terminée après le défilé par un cocktail, des démonstrations puis un excellent repas. Sainte Barbe à Paris, les vendredi 5 et samedi 6 décembre 2014, selon la tradition sous la présidence du Général Royal commandant l’Ecole d’Artillerie et du Général de division Meyer, président de la Fédération Nationale de l’Artillerie. Comme tous les ans l’amicale était représentée par quelques camarades et le président Delaval. Rassemblement des anciens de la 55/2B et du 20 : les anciens du grand sud ouest se sont retrouvés avec leur compagne au repas annuel traditionnel, à Pouillon dans les Landes au restaurant du lac ; ils étaient 26.

Divers :

- La galette des rois en janvier à Tarbes, repas organisé par le bureau, une quinzaine de personnes étaient présentes dont le chef de corps du 35.

- Les parisiens du 35 au restaurant « le 35 » à Paris, 12 artilleurs parachutistes ont partagés ce moment chaleureux.

Un peu d’histoire : Le colonel Michel Legrix relate l’épopée de la 2ème batterie du 35 de 1971 à 1975 qu’il qualifie « d’années folles » pendant lesquelles cette batterie a été détachée chez les cavaliers. Le 35 était à l’époque commandé par le Colonel Faulle aujourd’hui disparu. Ce texte revêt donc un caractère particulier pour ceux qui ont vécu cette période.

Citons encore : - Il y a 50 ans, l’équipe de cross du 35, devenait championne de la 5ème Région Militaire à Cahors

In memoriam : De grands anciens qui ont marqué l’histoire du 35 nous ont quittés.

- Le Colonel Roger Faulle

- Le Colonel Elie Michel

- L’Adjudant –chef Robert Dervaux

Ceux qui les ont connus et appréciés, trouveront un rappel de leur carrière dans ce bulletin.

Médaille d’honneur de l’Artillerie : Pour leur dévouement au service des associations de l’arme de l’Artillerie ont obtenu :

Médaille d’or

- Colonel Michel Sauvee

- Adjudant-chef Robert Dervaux

Médaille d’argent

- Adjudant-chef Jean Maurice Dreux

- Adjudant-chef Hervé Ollivier

- Capitaine Jean Pierre Passard

- Adjudant-chef Pierre Sanchez

- AP 1 René Scandella

Médaille de bronze

- Brigadier-chef Edouard Sauvee

Association des Anciens du 406e Régiment d’Artillerie antiaérienne

Après un mot d’accueil chaleureux du Président et le rappel des dates importantes de cette année, « le bulletin de liaison de l’AA du 406e RAA » de novembre 2015 présente le compte rendu de la dernière assemblée générale de l’Amicale des Artilleurs et Sapeurs du Nord suivi de la relation des activités passées et futures de l’association.

En ce qui concerne la nouvelle amicale qui regroupe les artilleurs et les sapeurs du Nord, regroupement qui est largement accepté, rencontre des difficultés « artificielles » relatives, en particulier, à la présence du drapeau des Canonniers avec sa garde aux cérémonies officielles. Avec un peu de bonne volonté, une solution sage devrait être trouvée.

Les activités de l’association des anciens du 406e RAA sont nombreuses et rassemblent de nombreux participants :

- Visite du château et du parc zoologique de Thoiry, le 27 mai, qui rassembla une bonne trentaine de personnes,

- dépôt, dans le cimetière d’Amiens, d’une plaque du souvenir par l’Association sur la tombe du capitaine Youcef Rais décédé le 7 octobre 2005,

- dépôt de gerbe par les Anciens du 406e RAA dans le Quartier Friant-Gribeauval, le 11 novembre, à la mémoire des morts des 72e RI, 272e RI, 51e RI, 406e RAA et 8e RCS,

- le 22 novembre, Assemblée générale de l’Association et grand rassemblement « des gars du Maroc » de 1955,

- le 29 novembre, Sainte Barbe à Lille avec l’Amicale des Artilleurs et Sapeurs du Nord, -

- le 5 décembre, hommage aux morts des guerres de Tunisie, Maroc et Algérie (monument aux morts d’Amiens),

- le 6 décembre, hommage au Maréchal de Leclerc de Hautecloque, pour le 68ème anniversaire de sa mort (Place R. Gobet à Amiens).

C’est le reflet d’une association d’artilleurs active et bien vivante qui recrute encore (2 nouveaux adhérents en 2015).

Amicale des Anciens du 1/40e RANA - 2e DB

Dans ce bulletin n° 82 du 15 septembre on retrouve tout d’abord le mot du président, qui rappelle le 70e anniversaire de la fin de la 2ème guerre mondiale, marqué par la dispersion de tous ces camarades de lutte, mais aussi par leur volonté de garder le contact dans la fidélité au souvenir du Général Leclerc et de sa 2e DB.

Son contenu s’appuie sur un fonds d’archives dont la richesse est quasi inépuisable tant les campagnes relatées ont été nombreuses et victorieuses.

On commence donc par le rappel de ce magnifique fait d’armes des sous- groupements Massu et Minjonnet à Dompaire qui vit la destruction, au cours d’un combat de trente six heures, d’une soixantaine de chars ennemis sur les quatre vingt dix engagés, grâce à une coopération exemplaire entre l’artillerie, les éléments interarmes et les avions américains.

Le Mdl Chef Thomasse acteur de ce combat nous en livre un témoignage particulièrement réaliste.

Deuxième fait d’armes, le 11/09/44, dans cette même campagne l’investissement et la prise de Contrexéville, à la suite d’une très rude bataille.

A noter que le Colonel De Langlade commandant le GTL, dans son ordre n° 38, rend un hommage appuyé, à l’artillerie après ces deux exploits.

Il y attire l’attention de ses unités sur la nécessité de se faire accompagner systématiquement par des éléments d’artillerie, leur efficacité sur l’ennemi en ayant été parfaitement démontrée.

Petit moment plus léger avec la reprise de poèmes crées par les anciens de la 2e DB retraçant cette quasi chanson de geste.

Ce bulletin donne enfin la place traditionnellement réservée aux amis américains du 324e RI US

Et se termine par le rappel de l’entrée historique du général De Gaulle à Paris

Enfin le carnet met le point final à ce riche bulletin en évoquant l’AG du mois de septembre.

Amicale des Anciens du 40e RA

Le trait d’union

Le bulletin n° 20 du mois de juillet commence tout naturellement par le mot du président, le colonel Schantz, qui en annonce la composition : CR succinct de l’AG, nouvelles du 40e RA, petit point sur les effectifs de l’amicale, et commémoration des opérations du Mont Igman en septembre.

Tout d’abord l’AG de Suippes, le 15 mars dernier, elle fut fort sympathiquement hébergée par le régiment et très conviviale Au programme : prise d’armes, dépôt de gerbes, rapports moral et financier adoptés à l’unanimité, mot du chef de corps.

Communication de la composition du nouveau bureau, et des éléments d’un budget n inspirant aucune inquiétude.

Les effectifs, environ 150 adhérents, ont tendance à stagner, les difficultés de recrutement ici comme ailleurs sont récurrentes.

Le 25 Mai deux grosses douzaines de participants se retrouvent à Massiges pour visiter à la fois le haut lieu de la main de Massiges théâtre de sanglants combats pendant la 1ère guerre mondiale et un très intéressant musée. puis l’après midi le récent musée de Valmy autre haut lieu de l’histoire de France.

Sont ensuite rappelées les activités des 1er et 2ème semestres Petit rappel pour le paiement, souvent oublié, des cotisations.

En ce qui concerne plus spécifiquement le régiment il y est question des portes ouvertes à venir les 19 et 20 septembre avec en point d’orgue la commémoration des événements du mont Igman. Ainsi que des activités du Détachement de Liaison et d’Appui Opérationnel NR1 armé par le régiment ayant eu lieu, à partir de mai 2014, à Tessalit en appui d’un bataillon malien baptisé Sigui. Les événements de Kidal, à l’été, en modifièrent sensiblement le déroulement dans le sens d’une plus grande autonomie avec aussi un déménagement vers Gao.

Les souvenirs de ces quatre mois et demi restent très forts.

Sentinelle ensuite puisque les tragiques attaques terroristes du mois de janvier entrainèrent la mise sur pied de cette opération avec 10 000 hommes mobilisés. Le régiment alerté le 9 janvier engageait dès le lendemain un EMT et une compagnie Pro terre, suivis plus tard de volumes beaucoup plus importants dont des réservistes.

Le mot du chef de corps faisant le bilan des activités met bien sûr l’accent sur le poids de cette opération qui impacte toutes les autres activités en ayant de fortes implications sur l’instruction et l’entrainement Il faut alors choisir des priorités et sauvegarder les fondamentaux, à savoir la formation d’artillerie, la prestation guépard et la préparation du futur séjour aux EAU avec un module CAESAR. Sursum corda

Amicale du 12e Régiment d'Artillerie et des Artilleurs

L'amicale est particulièrement active. Commencée par la cérémonie de vœux de la garnison, le 1er semestre 2015 a été bien rempli: En janvier, l'amicale a participé à la cérémonie de vœux de la garnison d'Haguenau. En avril, elle a reçu la FNA : visite à la Brigade de Renseignement, au 28e Groupe Géographique à Haguenau, au Palais du Gouverneur militaire de Strasbourg et activités festives. Quelques jours plus tard, se déroulait la rencontre des Anciens d'AFN des 1er et 4ème Groupes du 12e RA, en Bretagne. L'assemblée générale du 30 mai, a montré l'attachement des membres à leur association, nombre d'entre eux, empêchés, ont tenu à voter par procuration pour le renouvellement du conseil d'administration. Le 9 juin, l'amicale a visité le Parlement Européen en session. Et le 26 juin, elle a participé avec son drapeau à la journée " des partants-arrivants" du 28e Groupe Géographique.

Le bulletin n° 25 qui nous apporte ces nouvelles est également plein d'informations intéressantes et variées: illustrations photographiques des événements ci-dessus, extraits du journal de marche du régiment en 1915 permettant d'imaginer l'ambiance de cette période, article sur la DCA, article bien documenté sur la D.C.A. etc.

Au total, une mine d'informations intéressantes.

Fédération Nationale du Repérage et de l’Artillerie de Renseignement (FNRAR)

La livraison du bulletin « Les Sioux » de septembre 2015 est un numéro spécial. En raison de la non- parution de l’édition du mois de juin, il propose un panorama des manifestations qui se sont succédé au cours du printemps et de l’été 2015 et auxquelles ont participé des adhérents de la FNRAR.

- Visite organisée par la FNA au 28e Groupe Géographique le 16 avril à Haguenau ;

- Journée de cohésion et de solidarité du Repérage le 2 mai à Hyères ;

- Congrès de l’Amicale du 61e et des 6e et 7e RA du 29 mai au 2 juin à Limoges ;

- Commémoration du 71ème anniversaire des combats de la Résistance le 20 juin dans le Cantal ;

- Passation de commandement du 61e RA le 26 juin à Chaumont ;

- Commémoration de centenaire des combats de l’Argonne le 27 juin dans la Meuse ;

- Passation de commandement du 1er RA le 1er juillet à Belfort ;

- Célébration de Wagram les 2 et 3 juillet à l’EA à Draguignan ;

- Cérémonie de fin de cycle d’études des écoles militaires le 16 juillet à Bourges ;

- Week-end champêtre de l’Amicale du 61e et des 6e et 7e RA les 29 et 30 août dans la Nièvre.

Dans son éditorial « Allô les Postes » le général (2S) Jaumotte livre un aperçu de la réorganisation en cours de nos armées. Dans son analyse, malgré une diminution inéluctable des effectifs selon lui, le président de la FNRAR se dit confiant dans le maintien de la capacité renseignement dans l’armée de terre. Il poursuit en dressant l’inventaire des actuelles unités de l’artillerie spécialisées dans ce domaine en regrettant de n’avoir pu trouver les soutiens espérés pour les mobiliser au côté des anciens afin de commémorer dignement le centenaire du Repérage. Cet anniversaire se fera à minima au moment de célébrer Sainte Barbe. Il déplore également l’annulation du symposium sur les drones tactiques initialement prévu au 61e RA à Chaumont dans le cadre du cinquantenaire de la mise en service opérationnel des drones dans l’armée de terre française. Il termine son éditorial par une touche plus optimiste, félicitant les adhérents du Repérage et du Renseignement pour leur participation aux activités. – « C’est grâce à cela, en restant les ambassadeurs de notre spécificité, que nous nous faisons mieux connaître, que certains nous rejoignent et que d’autres nous appuient » écrit-il pour conclure.

D’autres articles sur la vie des amicales et la « Plume d’humour des Sioux » complètent le sommaire du bulletin.

Amicale du 61e et des 6e et 7e Régiments d’Artillerie

Le dynamisme de l’Amicale du 61e et des 6e et 7e RA n’est plus une surprise. La lecture du dernier bulletin « Les Sioux » en apporte une nouvelle preuve. Fer de lance de la FNRAR, elle continue de prouver son attachement aux valeurs du Repérage et du Renseignement. Dans l’ombre des généraux (2S) Jaumotte et Poucet, président et vice-président, notre camarade Thierry Baillon coordonne les activités. L’Amicale a été présente à toutes les activités organisées au cours des six derniers mois. Elle a organisé son congrès à Limoges du 29 mai au 2 juin au cours duquel elle a tenu son assemblée générale. Le compte-rendu de cette AG (publié dans le bulletin) dresse les bilans des rapports moral et financier qui attestent de la bonne gestion de l’Amicale qui a des effectifs stables comprenant un tiers de militaires d’active, et une trésorerie saine. Durant l’année 2014, l’Amicale a été active 50 jours en participant à 35 manifestations. Le programme de ce congrès 2015 en Limousin était riche et varié. Son apothéose a été la visite du village martyr d’Oradour sur Glane. C’est Robert Hébras, rescapé du massacre du 10 juin 1944, qui a guidé le groupe. Avec un tel guide, le parcours au milieu des ruines a pris un autre relief ; un témoignage émouvant qui a touché les visiteurs et qui s’est prolongé au cours d’un déjeuner.

Quatre fois, des délégations de l’Amicale ont été présentes aux activités du 61e RA. D’abord pour une présentation à l’étendard des jeunes recrues sortant de FGI ; les anciens ont remis la Fourragère rouge aux nouveaux « Diables Noirs ». Puis à l’occasion du jumelage du régiment avec l’AASSDN ; des activités communes avec l’Amicale sont possibles. Et encore lors de la soirée de gala et de charité du 61e RA à Colombey-les-Deux-Eglises. Enfin lors de la passation de commandement entre les colonels Jouve et Chabbert ; un passage de témoin entre deux adhérents fidèles de l’Amicale qui ravit le général Jaumotte pour le gage de pérennité des bonnes relations entretenues avec le 61e RA.

Le bulletin « Les Sioux » évoque aussi la cérémonie d’hommage rendu le 19 juin à Clermont-Ferrand au doyen de l’Amicale Roger Raynaud décédé en janvier. Des plaques commémoratives ont été déposées sur sa tombe en présence d’un piquet d’honneur de la 6ème batterie du 61e RA dont il était le parrain. Le lendemain, la délégation de l’Amicale et le détachement des « Diables Noirs » a participé à la commémoration du 71ème anniversaire des combats du Mont Mouchet et du Réduit de la Truyère auxquels avait pris part Roger Raynaud sous son nom de guerre « Lorraine ». En juillet, une délégation de l’Amicale a participé à Wagram. En marge du programme « officiel », un dîner de cohésion du Repérage a été organisé le 3 juillet à Draguignan.

Le 16 juillet, le général (2S) Deloison, président d’honneur, était à la tête de la représentation de l’Amicale qui a assisté à la cérémonie de fin de cycle d’études des écoles militaires de Bourges. L’occasion de saluer le général de division Joël Moinard, membre de l’Amicale (il a débuté sa carrière comme lieutenant au détachement de soutien du matériel (DSI) du 7e RA à Nevers) et qui quittait son commandement ce jour-là pour rejoindre une affectation parisienne.

Un sujet sur le week-end champêtre de l’Amicale qui s’est déroulé fin août dans la Nièvre et quelques nouvelles des membres et sympathisants de l’Amicale sont données en complément dans le numéro « Les Sioux » de septembre.

< Toutes les publications