Président

Retour

L’Association des Amis du Musée de l’Artillerie à Draguignan (AMAD) soutient le Musée de l’Artillerie depuis son inauguration en 1982. Régie par la loi du 1° juillet 1901, l’AMAD s’est donné la mission essentielle de contribuer à la conservation, au développement, à la mise en valeur et au rayonnement du patrimoine historique et culturel constitué par l’ensemble des collections détenues au musée de Draguignan.

Soutenir le musée de l’Artillerie, « Musée de France » depuis 2006, telle est donc notre seule ambition.

-o-

Lors de l’installation de l’école de l’Infanterie à Draguignan en 2010, la question s’est posée de l’intégration de son propre musée dans l’infrastructure désormais commune aux deux écoles militaires. Le projet, ambitieux, consistait à mettre en lumière la complémentarité des deux Armes le long d’un parcours historique chronologique décrivant des batailles célèbres illustrant notamment l’importance de l’artillerie, Ultima ratio regum .

Mais les moyens budgétaires disponibles sont apparus insuffisants au regard de l’ampleur des aménagements nécessaires et le projet d’intégration s’est ainsi éloigné. Pour autant, un musée de l’Infanterie accolé à celui de l’Artillerie pourrait demain voir le jour.

En attendant, l’idée demeure d’améliorer l’éclairage interarmes des collections permanentes du musée de l’Artillerie. Si le projet initial est abandonné, des expositions regroupant artillerie et infanterie pourront ainsi être organisées.

Dans ce cadre, le Musée de l’Artillerie a plus que jamais besoin du soutien de notre association dont les ressources humaines et financières permettent à la fois de rémunérer un salarié, d’organiser des expositions, d’acquérir de nouveaux objets, de publier un bulletin scientifique semestriel, etc.

Nos ressources financières proviennent essentiellement des cotisations de nos membres, et malheureusement nos effectifs décroissent et vieillissent d’année en année... A ce jour [1] , nous sommes moins de 300 adhérents « en règle », ce qui montre une décroissance susceptible de mettre en danger l’aide que nous apportons au fonctionnement du musée.

30€, soit après déduction fiscale de 66%, le coût résiduel d’une place de cinéma... telle est la charge que, selon moi, chaque artilleur, ancien artilleur, ou ami de l’Artillerie devrait pouvoir consentir chaque année pour le rayonnement de notre Musée de France ...

Général de division (2s) Christian RAVIART

[1] 6/05/21


Forum